Jovenel Moïse croit que le comportement de ses compétiteurs a beaucoup coûté au pays

Peu importe les tergiversations électoralistes ou politiques auquelles le pays assiste actuellement, Jovenel Moïse, parce qu’il croit garder la majorité populaire avec lui, souhaite encore rester serein, mais surtout confiant.
« Nous sommes majoritaires. Nous sommes les plus forts et les plus sages. Mais nous n’allons pas faire marche arrière », a déclaré Jovenel Moïse, placé en tête des résultats préliminaires du premier tour des élections de 2016, tout en recommandant que le calendrier électoral fixé soit respecté. \r\n\r\n\r\nÀ ses compétiteurs dans la course vers le Palais national, Jovenel Moïse a adressé un message plutôt clair. « Seulement au travers des élections qu’on doit prendre le pouvoir », glisse celui qui, même s’il ne s’éternisait pas là-dessus, stipule que « le comportement de ses compétiteurs a beaucoup coûté au pays ». « Si vous voulez diriger le pays, vous devrez attendre les cinq ans à venir », exhorte-t-il. « Le peuple a fini de voter. Il a choisi son dirigeant. Il a voté Jovenel Moïse. Il m’a placé président dès le premier tour », insiste-t-il, avant de saluer, une fois de plus, le courage et la détermination du peuple haïtien qui vient de franchir ce qu’il appelle, en référence au processus électoral, « un grand obstacle».\r\n\r\n\r\nContrairement à ceux-là, qualifiés comme « les ennemis de la démocratie », utilisant la voie de la violence pour faire passer leurs revendications, Jovenel Moïse semble opter pour la paix et la stabilité. «Nous ne sommes pas d’accord que l’on se sert de la violence pour rien, que l’on écrase les pare-brise de voitures dans les rues, dresse des barricades de pneus enflammés ou de tuer », exprime le candidat du PHTK qui estime connaître les moyens pour faire régner l’ordre, le progrès, la stabilité et le changement dans le pays. C’est pour cela que vous m’avez donné le pouvoir, affirme-t-il, en annonçant une réforme devant moderniser la législation haïtienne en vue d’un meilleur développement de la société. \r\n\r\nBien qu’il ne soit pas encore sacré champion pour le siège présidentiel, Jovenel Moïse annonce déjà l’instauration d’une administration politique qui prendra en compte les desiderata du peuple haïtien. « C’est ce que nous avions dit. C’est ce que nous allons faire », a promis le candidat du Parti Haïtien Tèt Kale qui annonce la réalisation d’un ensemble de projets susceptibles, laisse-t-il croire, de porter le pays sur la voie du développement. « Nous allons travailler ensemble pour sortir le pays de sa situation », \r\n\r\n\r\nAttendre les résultats définitifs du premier tour des élections jusqu’au 29 décembre 2016 n’a pas usé la patience du candidat Jovenel Moïse qui veut rester confiant. Mais cela n’empêche guère qu’il demande à la population de rester vigilante, à l’instar de son équipe de campagne qui n’a pas cessé de garder les yeux ouverts pour défendre son vote.
– See more at: http://lenouvelliste.com/article/166690/jovenel-moise-croit-que-le-comportement-de-ses-competiteurs-a-beaucoup-coute-au-pays#sthash.1MAwkTPQ.dpuf

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*